LA BONTE ENVERS LES PARENTS ET LE DANGER DE LES DESOBEIR

description de la leçon

Le droit des parents et leur accompagnement est obligatoire, même s’ils sont des mécréants. L’Islam a mis en garde contre la maltraitance des parents. Ainsi, il a compté la désobéissance aux parents parmi les péchés majeurs après l’associationnisme. Il a privilégié la bienfaisance envers les parents sur le jihad qui est le sommet de l’Islam.

Louange à ALLAH seigneur du monde. Il a créé les hommes et les a fait descendre sur terre pour qu’ils remplissent une mission bien précise. Que la paix et la bénédiction d’ALLAH soient sur le messager d’ALLAH, Mouhammad, sur sa famille, sur ses compagnons et sur tous ceux qui les suivront jusqu’au jour du jugement dernier.

Frères et sœurs en la foi ! La bonté envers les parents figure parmi les caractères auxquels l’islam accorde une attention particulière et invite l’individu à s’y conformer ; les parents sont à l’origine de notre existence, nous ne serions rien sans eux après la volonté d’ALLAH.

En effet, ALLAH et son messager nous recommandent à travers beaucoup de versets et hadiths de rechercher la satisfaction des parents et d’être bienfaisant envers eux. Nous leur devons donc obéissance tant qu’ils n’ordonnent pas de commettre un péché. Nous devons éviter de les désobéir, faire preuve de bonté à leur égard en leur prenant en charge, en veillant à satisfaire tous leurs besoins vitaux (nourriture, boisson, vêtement et logement). Nous sommes également tenus de leur parler avec humilité, de ne pas nous montrer hautains vis à vis d’eux, de leur rendre service patiemment, de veiller à ne pas choquer leur sentiment et éviter tout propos qui peut les offenser et blesser leur dignité. Car ALLAH a étroitement lié le droit des parents à celui de son droit. Il dit à cet effet :

(وَقَضَى رَبُّكَ أَلاَّ تَعْبُدُواْ إِلاَّ إِيَّاهُ وَبِالْوَالِدَيْنِ إِحْسَاناً إِمَّا يَبْلُغَنَّ عِندَكَ الْكِبَرَ أَحَدُهُمَا أَوْ كِلاَهُمَا فَلاَ تَقُل لَّهُمَا أُفٍّ وَلاَ تَنْهَرْهُمَا وَقُل لَّهُمَا قَوْلاً كَرِيماً (23) وَاخْفِضْ لَهُمَا جَنَاحَ الذُّلِّ مِنَ الرَّحْمَةِ وَقُل رَّبِّ ارْحَمْهُمَا كَمَا رَبَّيَانِي صَغِيراً (24) رَّبُّكُمْ أَعْلَمُ بِمَا فِي نُفُوسِكُمْ إِن تَكُونُواْ صَالِحِينَ فَإِنَّهُ كَانَ لِلأَوَّابِينَ غَفُوراً (25))

« Et ton seigneur a ordonné, n’adorez donc que lui et soyez bienfaisants envers les pères et mères. Si l’un d’eux ou tous les deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi alors ne leur dis point fi et ne les brusque pas, mais adresse leur des paroles respectueuses. Et par miséricorde abaisse pour eux l’aile de l’humilité et dis : o mon seigneur fais leur à tous deux miséricorde comme ils m’ont élevé tout petit » (S.17, V.23- 24)

Ceci se manifeste à travers les cinq points suivants :

1 / ne pas se plaindre ; il faut s’occuper de ce que l’on voit ou sent de l’un d’eux et qui pourrait gêner les gens. Nous devons plutôt endurer et les supporter en espérant la récompense divine et se rappeler qu’ils nous avaient supportés dans notre enfance.

2 / ne pas les attrister ou les réprimer par des propos.

3/ s’adresser à eux en leur tenant des propos agréables empreints de respect. Ne pas élever la voix devant eux, ni les fixer du regard de mépris ou de dédain. Par contre, tout regard sur eux doit être plein d’amour, de tendresse et d’humilité.

4 / prier pour qu’ALLAH leur accorde sa miséricorde comme ils avaient eu pitié de nous durant notre enfance.

5 / faire preuve d’humilité et de modestie devant eux et leur obéir. En outre il faut se rappeler qu’ils n’ont ménagé aucun effort pour nous pendant notre enfance, au moment ou nous ne pouvions rien faire pour nous mêmes. Donc s’ils ont besoin de nous dans leur vieillesse, nous devons être reconnaissants envers eux et nous mettre à leur service.

Chers fideles, la bienfaisance envers les parents est un grand mérite , une vertu qui vient juste après la foi en ALLAH, compte tenu de la grandeur de son caractère. ALLAH dit :

(وَاعْبُدُواْ اللّهَ وَلاَ تُشْرِكُواْ بِهِ شَيْئاً وَبِالْوَالِدَيْنِ إِحْسَانا)

« Adorez ALLAH et ne lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers vos parents » (S.4, V.36.)

Il dit aussi :

(قُلْ تَعَالَوْاْ أَتْلُ مَا حَرَّمَ رَبُّكُمْ عَلَيْكُمْ أَلاَّ تُشْرِكُواْ بِهِ شَيْئاً وَبِالْوَالِدَيْنِ إِحْسَاناً)

« dis : venez, je vais vous récite ce que votre seigneur vous a interdit. Ne lui associez rien et soyez bienfaisants envers vos parents » (S.6, V.151.)

Et il dit encore :

(وَوَصَّيْنَا الْإِنسَانَ بِوَالِدَيْهِ حَمَلَتْهُ أُمُّهُ وَهْناً عَلَى وَهْنٍ وَفِصَالُهُ فِي عَامَيْنِ أَنِ اشْكُرْ لِي وَلِوَالِدَيْكَ إِلَيَّ الْمَصِيرُ (14))

« et nous avons recommandé à l’homme la bienfaisance envers ses parents, sa mère l’a porté, subissant peine sur peine : son sevrage à lieu à deux ans. Sois reconnaissant envers tes parents. Vers moi est la destination » (S.31, V.14)

L’islam nous recommande le sommet de la bienfaisance envers les parents en ordonnant de nous montrer bons envers eux, même s’ils ne sont pas musulmans. C’est pourquoi ALLAH poursuit le verset précité par ces mots

(وَإِن جَاهَدَاكَ عَلى أَن تُشْرِكَ بِي مَا لَيْسَ لَكَ بِهِ عِلْمٌ فَلَا تُطِعْهُمَا وَصَاحِبْهُمَا فِي الدُّنْيَا مَعْرُوفاً)

« et si tous deux te forcent à m’associer ce dont tu n’as aucune connaissance alors ne leur obéis pas. Mais reste avec eux ici bas de façon convenable » (S31 V15.)

Frères et sœurs en la foi ! La bienfaisance envers les parents comporte beaucoup d’avantage :

1/ Il permet d’entrer au paradis Abou Hourayra a dit : j’ai entendu le messager d’ALLAH dire « quel perdant ! quel perdant ! quel perdant ! on lui demanda qui est perdant o messager d’ALLAH ? il dit celui qui a vécu avec ses deux parents ou avec l’un d’eux dans leur vieillesse puis n’est pas entré au paradis » (Mouslim)

2/ Il fait partie des actes les plus agréés par ALLAH. Abdallah Ibn Ma’oud a dit : « j’ai demandé au messager d’ALLAH de me dire ce que notre quoi ? il dit faire faire le jihad dans le sentier d’ALLAH » (Boukhari et Mousli)

3/ il garantit la longévité et la richesse. Le prophète a dit : « rien ne repousse le destin si ce n’est l’invocation ; rien ne prolonge la vie si ce n’est la bienfaisance envers ses parents » (Tirmiz)

Dans un autre hadith il dit « quiconque voudrait qu’on lui prolonge la vie et augmente sa richesse alors qu’il soit bienfaisant envers ses parents et entretienne bien ses liens de parenté » )Ahmad(

4/ il est la cause de l’agrément d’ALLAH sur son serviteur. Le messager d’ALLAH a dit : « ALLAH sera satisfait de son serviteur quand ce dernier aura satisfait ses deux parents ; sa colère aussi dépend de celle des deux parents» (rapporté par Tabarâni et authentifié par al Albani)

5/ la bonté envers les parents est source de fierté et de satisfaction pour eux. De ce fait ils prieront pour leurs fils et nous savons que leurs prières sont toujours exaucées selon le hadith du prophète qui dit : « voici trois prières toujours exaucées sans nul doute : l’invocation de l’opprimé, celle du voyageur et celle des parents pour leurs enfants » rapporté par Ibn Majah

6/ la bonté envers les parents entraine pour l’individu la droiture de sa progéniture et la bienfaisance envers lui, car l’on dit souvent que la bienfaisance envers les parents est comme un prêt et que les enfants sont dévoués à l’un de leurs parents comme il l’a été envers les siens . La vie n’étant que créance et acquittement. Il faut donc traiter ses parents comme on souhaiterait être traité par ses enfants.

7 / la bienfaisance envers les parents donne le sentiment du devoir moral accompli avec satisfaction envers eux, qu’ils soient vivants ou morts. L’individu est toujours heureux et fier quand il est bienfaisant envers ses parents et cela lui permet de vivre dans la quiétude, contrairement à celui qui maltraite ses parents.

Bref les résultats et les fruits de la bienfaisance envers les parents sont importants et innombrables .

Que la miséricorde d’Allah soit sur nos parents comme ils nous ont aimé et élevé durant notre enfance.

Louange à Allah le Tout Puissant et le Tout Sachant, Il connait ce que nous faisons et ce que nous cachons dans nos cœurs, que Sa paix et Sa bénédiction soient sur Son Messager Mouhammad et sur tous les partisans de la voie droite.

Nous savons donc tous mes chers frères et sœurs en la foi , la place que l’Islam donne à l’obéissance envers les parents ; c’est un acte fortement recommandé, donc obligatoire.

En revanche, frères et sœurs en la foi ! Bien qu’Allah ait recommandé le dévouement et la bienfaisance envers les parents et interdit la désobéissance à leur égard, nous voyons que l’ingratitude et la désobéissance envers eux sont grandement répandues à notre époque dans les sociétés musulmanes. Alors que l’islam a classé l’ingratitude et la désobéissance aux parents parmi les plus grands péchés. ‘Abdallah Ibn Amr a dit : « un bédouin vint trouver le prophète et lui dit : o envoyé d’ALLAH ! Quels sont les grands péchés ? Le polythéisme ? répond-il. Et après cela reprit le bédouin ? La désobéissance à ses deux parents. Et après cela reprit le bédouin ? Le serment ghamous. Qu’est-ce que le serment ghamous lui demanda-t-on ? C’est le faux serment qui permet de dépouiller le musulman de son bien » (Boukhari)

Chers musulmans ! Il est très dangereux de désobéir à ses parents ou de les maltraiter. Parmi les conséquences de cet acte ignoble il y a le fait qu’ALLAH ne regardera pas celui qui désobéit à ses parents le jour du jugement dernier et ne lui accordera pas le paradis. D’après Ibn Oumar, le messager d’ALLAH a dit : « voici trois personnes qui ne bénéficieront pas du regard d’ALLAH le jour du jugement dernier : celui qui désobéit à ses parents ou les maltraite, la femme qui ressemble aux hommes et le parent complice. Et trois hommes n’entreront pas au paradis : celui qui désobéit à ses parents ou les maltraite, l’alcoolique et celui qui se vante de ses bienfaits » (Ahmad et Nassa’i)

En plus, celui qui désobéit à ses parents, ALLAH n’acceptera aucun de ses actes cultuels. En effet, le prophète a dit : « voici trois personnes dont ALLAH n’accepte aucun des actes d’adoration : celui qui désobéit à ses parents ou les maltraite, celui qui se vante de ses bienfaits et celui qui ne croit pas au destin » (rapporté par Tabarâni)

Celui qui désobéit à ses parents reçoit la malédiction d’ALLAH. Le prophète a dit : « ALLAH a maudit celui qui désobéit ou maltraite ses parents » (Al Hâkim)

Seigneur ! Fais de nous des gens dévoués envers leurs parents, qu’ils soient morts ou vivants. Pardonne-nous ainsi qu’à nos parents et tous les parents. Que la paix et la bénédiction d’ALLAH soient sur le prophète sur sa famille et ses compagnons.