Signes du jour du jugement dernier

description de la leçon

La croyance au jugement dernier est l’un des piliers de la croyance de l’individu. La croyance au jugement dernier de l’individu ne peut être parfaite que lorsqu’il croit aux signes annonciateurs que le Prophète(PSL) a indiqués (le jugement dernier viendra avec l’avènement de ces signes indiqués). La majeur partie de ces signes sont venu ; ce qui annonce l’approche du jugement dernier. Il appartient au serviteur de retourner à sa religion et vers son seigneur. Donc, au jour du jugement dernier, si l’homme ne bénéficie pas à ses signes annonciateurs, c’est parce qu’il n’en croyait pas auparavant.

Frères et sœurs en la foi, la croyance au jour dernier est l’un des six piliers sur lesquels se fonde la foi du musulman, sans possibilité de s’en passer. Croire au jour de la résurrection signifie que l’homme croit de façon absolue aux récits relatés par le Coran et la sunna du Prophète PSL, surtout ce qui survient après la mort, à l’au-delà et s’effectueront à l’extraordinaire réalité, à savoir : l’interrogatoire dans la tombe, devant deux anges chargés de cette mission, après laquelle l’homme subit des supplices ou goûte des délices s’il aura réussi à répondre aux questions qui lui seront posées.

Elle consiste aussi à croire à la résurrection, au rassemblement critique de toute la créature devant leur Seigneur Allah SWT, au jugement, à la balance, à l’éparpillement des livres, à la rivière dédiée au Messager d’Allah « al kawsar ». Croire au passage sur le pont (assiraat), à l’intercession, au Paradis qui est la demeure du salut éternel et à l’enfer qui est la demeure éternelle de la perdition et du châtiment.

En effet, dans notre sermon d’aujourd’hui, nous allons essayer avec l’aide d’Allah de citer d’une manière succincte les différentes réalités de chacune des étapes de cette vie future.

Frères et sœurs en la foi, les gens subissent un interrogatoire dans leur tombe. Dans un hadith rapporté par Boukhary, le prophète dit : « l’homme à peine déposé dans sa tombe alors que les siens viennent à peine de le quitter et qu’il entend leur pas sonner encore sur les lieux, voit deux anges se présenter à lui, le faire assoir et lui poser la question suivante : que penses-tu de cet homme (c’est-à-dire de Mouhammad PSL) ? Le croyant répond : « j’atteste qu’il est le serviteur et le Messager d’Allah ». On lui dira : regarde ta place dans l’enfer qu’Allah a fait changer en une autre dans le Paradis.

Quant au mécréant ou à l’hypocrite, il dira : « je n’en sais rien et je disais ce que les gens disaient ».

On lui dira : « que tu ne sois accordé ni le savoir ni la juste orientation ». Puis on le frappe d’un marteau en fer entre les oreilles si fortement qu’il lance un cri entendu par tout l’entourage sauf les djinns et les humains ».

Et après la fin du monde, chers fidèles, Allah va ressusciter les êtres. Et ce jour-là, chacun restera seul avec ses œuvres, si elles étaient bonnes, alors son chemin n’en sera que plus facile. Par contre si elles étaient mauvaises, alors le chemin n’en sera que plus difficile.

Ce jour, on soufflera dans la trompette et les gens surgiront de leur tombe vers le Seigneur de l’univers. Ils seront pieds nus, dénudés sans le moindre habit et seront non circoncis.

Le prophète PSL informa Aicha RA de cela puis elle dit : « O Messager d’Allah ! Les hommes et les femmes seront réunis et l’un pourra contempler l’autre », le Messager d’Allah PSL rétorquer : « la situation sera tellement terrible que l’homme ne prendra pas le temps de contempler les femmes et réciproquement ».

La situation sera tellement terrible que la mère ne se souciera guère de son enfant et ni le fils de son père. Le Coran dit : « Puis, quand on soufflera dans la trompe il n’y aura plus de parenté entre eux ce jour-là, et ils ne se poseront pas de questions ». (Sourate Al mou minoun, verset 101)

Et s’il y en a qui nient la résurrection c’est bien sûr les mécréants au sujet desquels Allah SWT dit : « Ceux qui ont mécru prétendent qu’ils ne seront point ressuscités. Dis mais si ! Par mon Seigneur ! Vous serez très certainement ressuscités puis vous serez certes informés de ce que vous faisiez. Et cela est facile pour Allah ». (Sourate At taghaboun, verset 7.)

Ce jour-là frères et sœurs en la foi, « Allah fera marcher les montagnes, et où tu verras la terre nivelée (comme une plaine). Et nous les rassemblerons sans en omettre un seul et ils seront présentés en rang devant ton Seigneur. Vous voilà venus à nous comme nous vous avons créés la première fois, pourtant vous prétendiez que nous ne remplirons pas nos promesses ». (Sourate Al kahf, versets 47 – 48)

« Ce jour-là tous ceux qui sont dans les cieux et sur la terre se rassembleront sans exception auprès du Tout Miséricordieux en serviteurs. Il les a certes dénombrés et bien comptés. Et au jour de résurrection, chacun d’eux se rendra seul auprès de lui ». (Sourate Mariam, versets 93 – 95)

Ô vous les hommes ! Ce jour-là, chacun se suffira de son propre cas. C’est le jour où l’homme s’enfuira de son frère, de sa mère, de son père, de sa compagne et de ses enfants car chacun d’eux, ce jour-là aura son propre cas pour l’occuper ». (Sourate ‘Abassa, versets 34 – 37)

« Le jour où aucune âme ne pourra rien en faveur d’une autre âme et ce jour-là, le commandement sera à Allah ». (Sourate Al infitar, verset 19)

Ce jour-là on placera la balance exacte où seront pesées les œuvres des créatures qu’elles soient bonnes ou mauvaises.

« Quiconque fait du bien fut-ce du poids d’un atome le verra ; et quiconque fait un mal fut-ce du poids d’un atome le verra ».(Sourate Az zalzalat, verset 7 – 8)

« au jour de la résurrection, nous placerons les balances exactes. Nulle âme ne sera lésée en rien, fut-ce du poids d’un grain de moutarde que nous ferons venir, Nous suffiront largement de dresser les comptes » (Sourate Al anbiya, verset 47)

« Et ceux dont la balance est lourde seront les bienheureux et quant à ceux dont la balance est légère seront ceux qui ont ruinés leurs propres âmes et ils demeureront éternellement dans l’enfer ». (Sourate Al mou minoun versets 102 – 103)

Frères et sœurs en la foi, on verra ce jour-là des cœurs pleins d’effroi et des regards baissés et humiliés. On verra ce jour le livre des comptes déployés qui sont les feuilles où sont inscrites nos œuvres. C’est ce jour-là où le croyant recevra son livre de la main droite alors que le mécréant le saisira de la main gauche ou derrière le dos.

« Quant à celui à qui on aura remis le Livre en sa main droite, il dira : “Tenez ! lisez mon livre. J'étais sûr d'y trouver mon compte”. Il jouira d'une vie agréable : dans un Jardin haut placé dont les fruits sont à portées de la main. “Mangez et buvez agréablement pour ce que vous avez avancé dans les jours passés” ». (Sourate Al haqqa, versets 19 – 24)

« Quant à celui à qui on aura remis le Livre en sa main gauche, il dira : “Hélas pour moi ! J'aurai souhaité qu'on ne m'ait pas remis mon livre, et ne pas avoir connu mon compte... Hélas, comme j'aurais souhaité que [ma première mort] fût la définitive. Ma fortune ne m’a servi à rien. Mon autorité est anéantie et m'a quitté ! ”. » (Sourate Al haqqa, versets 25 – 29)

Il est rapporté dans un hadith que le prophète PSL a dit : « au jour de la résurrection, l’homme n’avancera d’un pas qu’après avoir répondu au préalable à quatre questions : en quoi il a passé sa vie ? Qu’a-t-il fait de son savoir ? Comment il a ramassé ses richesses et comment il les a dépensés ? qu’a-t-il fait de son corps ? »

A cet effet, le Coran dit : « Par ton Seigneur ! Nous les interrogerons tous sur ce qu’ils œuvraient » (Sourate Al hidjr, versets 92 – 93)

Quant aux mécréants, ils ne seront pas jugés de sorte à peser leurs bonnes œuvres et leurs mauvaises actions. Car un mécréant n’a pas de bonnes œuvres. Ce jour-là plutôt, on leur exposera leurs mauvaises actions qu’ils vont justes approuver et reconnaître. C’est à propos d’eux qu’Allah dit : « Nous avons considéré l’œuvre qu’ils ont accompli et nous l’avons réduite en poussière éparpillée ». (Sourate Al fourqan, verset 23.)

Ailleurs, Il dit : « Quant à ceux qui ont mécru, leurs actions sont comme un mirage dans une plaine désertique que l'assoiffé prend pour de l'eau. Puis quand il y arrive, il s'aperçoit que ce n'était rien; mais y trouve Allah qui lui règle son compte en entier, car Allah est prompt à compter ». ( Sourate Annour, verset 39.)

Après ceci on verra la rivière dédiée au Prophète, Al kawsar où les croyants étancheront leur soif. La couleur de son eau est plus blanche que le lait, son goût plus sucré que le miel et son odeur plus agréable que le musk. Sa longueur mesure un mois de marche ainsi que sa largeur. Ses coupes sont aussi nombreuses et éclatantes que les étoiles dans le ciel. Seuls ceux qui ont cru au Prophète PSL et suivi sa sunna boiront de cette rivière, celui qui boira une seule gorgée n’aura plus jamais soif après cela. Voir le hadith s’y rapportant amené par Muslim.

Serviteurs d’Allah, craignons Allah et préparons-nous pour ce jour. Ce jour-là, cher fidèle, sera dressé le pont au-dessus de l’enfer dont la largeur sera plus fine qu’un cheveu et plus aiguisée qu’une épée et les gens le traverseront selon le degré de leurs actions. En effet, leur situation sur le pont dépendra de leurs actions. Il y en a parmi eux qui le traverseront d’un clin d’œil, certains tel un coup d’éclair, d’autres le traverseront en rampant. Allah dit à ce propos : « Il n'y a personne parmi vous qui ne passera pas par [L'Enfer] : Car [il s'agit là] pour ton Seigneur d'une sentence irrévocable. Ensuite, Nous délivrerons ceux qui étaient pieux et Nous y laisserons les injustes agenouillés ». (Sourate Mariam, versets 71 – 72)

Frères et sœurs en la foi ! Ce jour-là, les gens se diviseront en deux groupes, un groupe sera au Paradis qu’Allah nous en fasse partie et l’autre dans la fournaise ardente, qu’Allah nous en préserve. Le Seigneur dit : « Le jour où l'Heure arrivera, ce jour-là ils se sépareront [les uns des autres]. Ceux qui auront cru et accompli de bonnes œuvres se réjouiront dans un jardin; et quant à ceux qui n'auront pas cru et auront traité de mensonges Nos signes ainsi que la rencontre de l'au-delà, ceux-là seront emmenés au châtiment ». (Sourate Ar roum, versets 14 – 15)

Seigneur, nous Te demandons le Paradis et demandons ta protection contre l’enfer. Seigneur, préserve-nous du châtiment de la djahanna, son châtiment est certes terrible.