description de la leçon

L’unicité est le grand fondement sur lequel reposent les cieux et la terre. Grace à elle, les anges et les djinns sont créés, de même que les prophètes. Autant que les fideles concrétisent l’unicité et la sincérité a Dieu et de s’éloigner de s’associer a Dieu d’une manière discrète ou visible autant que la sureté et la droiture demeureront dans ce bas-monde et dans l’au-delà

Frères et sœurs en la foi, en dépit des deux catégories de tawhid, à savoir l’unicité du Seigneur de l’univers et l’unicité des noms et attributs divins, la croyance en elle n’est pas suffisante pour remplir les conditions islamiques du tawhid.

Le tawhid arrouboubiya et le tawhid al asma wassifat doivent être accompagnés impérativement de leur complément : le tawhid al oulouhiya : l’unicité de la divinité, pour être monothéiste, et parachever la notion de tawhid en Islam. Ce point est renforcé par le fait qu’Allah lui-même parlant des polythéistes du temps du Prophète Mouhammad (PSL) indique qu’ils se conformaient à plusieurs exigences des deux premières formes de tawhid. Ils savaient tous qu’Allah était leur créateur, celui qui pourvoyait à leur besoin, mais cela ne faisait pas d’eux des musulmans pour autant puisqu’Allah a dit :

(وما يؤمن أكثرهم بالله إلا وهم مشركون) [ سورة يوسف - الآية 106 ]

« Et la plupart d’entre eux ne croient en Allah qu’en lui donnant des associés » (sourate Youssouf (12) V 106.)

Par conséquent, l’aspect le plus important du tawhid est celui du tawhid al oulouhiya : l’unicité d’Allah dans la divinité. Elle consiste à vouer le culte et l’adoration en général à Allah. Pour cela, l’homme n’adore aucune autre entité avec Allah et ne doit pas accomplir des actes le rapprochant d’autres comme il le ferait à l’égard du Tout Puissant.

Dès lors, nous pouvons dire que c’est dans ce type d’unicité que se sont égarés les polythéistes que le Prophète combattait dans son temps. Et c’est aussi pour ce type d’unicité que furent envoyés les Prophètes (PS) et les livres en toute corrélation avec l’unicité du Seigneur de l’univers et l’unicité des noms et attributs.

Cependant, les messagers se sont le plus souvent appliqués à traiter l’unicité d’adoration de leur peuple, de telle sorte que, l’individu ne voue aucun acte d’adoration à un autre qu’Allah pour autant qu’il soit un ange rapproché d’Allah, un Prophète envoyé, un saint vertueux ou quoique ce soit d’autre parmi les créatures). Par conséquent, l’adoration n’est valable que lorsqu’elle est vouée à Allah :

(وما أرسلنا من قبلك من رسول إلا نوحي إليه أنه لا إله إلا أنا فاعبدون) [ سورة الأنبياء - الآية 25 ]

« Et nous n’avons envoyé avant toi (Mouhammad) aucun messager à qui nous n’ayons révélé qu’il n’y a point de divinité digne d’adoration en dehors de moi, adorez-moi donc »

Frères et sœurs en Islam, quiconque manque à cette unicité n’est qu’un polythéiste, un mécréant, même s’il reconnaît l’unicité du Seigneur de l’Univers et celle des noms et attributs.

Par exemple, si un homme croit qu’Allah est le Créateur, le Roi, le Dirigeant de toute chose et qu’à lui seul revient de droit ses noms et attributs, tout en vouant parallèlement des actes d’adoration à un autre qu’Allah, alors : sa croyance en l’unicité du Seigneur de l’univers et aux noms et attributs ne lui servirons absolument en rien du tout.

Egalement, si nous supposons qu’un homme admet totalement l’unicité du Seigneur de l’univers et de ses noms et attributs mais il se dirige auprès d’une tombe pour adorer celui qui s’y repose ou pour lui émettre des vœux afin qu’il s’en approche, sache que cet homme est un polythéiste, un mécréant. il a voué un acte d’adoration à un autre qu’Allah.

D’où la nécessité de savoir alors ce qu’est réellement un acte d’adoration. Nous pouvons citer, à cet effet, le grand savant de l’Islam, le Cheikh Ibn Taymya, qui définit l’adoration en ces termes :

« هي اسم جامع لكل ما يحبه الله تعالى ويرضاه من الأقوال والأعمال الظاهرة والباطنة »

« L’adoration est un terme qui regroupe tout ce qu’Allah aime et agrée parmi les paroles et actes cachés et apparents comme par exemple, l’amour d’Allah et de son messager, la crainte révérencielle, l’invocation, la prière, la zakat, la bonté envers les parents, bref, l’adoration regroupe tous les agissements du croyant s’il les accomplit avec l’intention de se rapprocher d’Allah.

Ainsi, si l’un de nous mange, boit et dors avec l’intention de prendre force afin de [mieux] obéir à Allah, il est récompensé pour cela.

Lorsque les choses ordinaires sont accompagnées d’une bonne intention et d’un objectif juste, elles deviennent des actes d’adoration pour lesquels on est récompensé.

Par ailleurs, Allah a placé dans chaque créature un signe qui indique Son unicité afin que les cœurs s'accrochent plus à leur Seigneur ; il y a deux signes qui se succèdent pour nous et qui nous rappellent l'unicité d'Allah : une nuit qui enveloppe tout et une journée qui éclaire, et chacun

d'eux poursuit l'autre très rapidement : {Il couvre le jour de la nuit qui poursuit celui-ci sans arrêt} [Al-'Aaraaf : 54].

Et le soleil et la lune suivent une trajectoire précise qui a ébahi les gens doués de raison, celui-ci se lève et celle-ci se couche, un mouvement régulier qui ne devance pas et ne retarde pas :{Le soleil ne peut rattraper la lune, ni la nuit ne peut devancer le jour ; et chacun vogue dans une orbite} [Yassine : 40].

Une terre qui nous porte, un ciel qui nous couvre, et nous ne pouvons pas nous passer d'eux, une création parfaite et un arrangement merveilleux : {"Voilà la création d'Allah. Montrez-Moi donc ce qu'ont créé, ceux qui sont en dehors

de Lui ?} [Luqman : 11].

Et le musulman est fier d'être le serviteur du Créateur de cet univers :{Dis : "Moi, Mon Seigneur m'a guidé vers un chemin droit} [Al-An'âam : 161].

Le musulman n'adore que le Seigneur de cet univers (qu'Il soit exalté), et il ne pratique rien parmi les actes d'adoration pour un autre qu'Allah, il se dirige vers Lui dans les difficultés, et il a peur de Lui Seul en public et en secret : {Et si Allah fait qu'un mal te touche, nul ne peut l'écarter en dehors de Lui} [Younous:107].

Donc, le musulman n'a pas peur qu'un mort le touche d'un mal, ou il n'espère pas de lui la bienfaisance. Il se dirige vers Allah Seul, son cerveau place son espoir en Lui, il a la paix dans le cœur et la tranquillité dans l'âme ; et celui qui a peur de Lui, n'aura peur de personne, au contraire, il a un cœur ferme et des membres calmes ; et quelle bonne âme, celle qui ne trouve la joie qu'avec Allah !

{N'ayez donc pas peur d'eux, mais ayez peur de Moi, si vous êtes croyants} [Aali Imran: 175].

Le repos de l'âme se trouve dans le fait de s'en remettre à son Créateur, et elle s'accroche encore plus à son Créateur lorsqu'elle se rappelle que le Seigneur connaît sa situation, est Miséricordieux envers elle et qu'Il est capable d'éloigner le mal d'elle ; et pourquoi s'accrocher à une créature qui est incapable d'éloigner le mal et qui est avare ? Et votre Seigneur s'occupe de toutes vos affaires et vous donne tout ce dont vous avez besoin si vous vous en remettez à Lui :

{Et quiconque place sa confiance en Allah, Il lui suffit} [At-Talaaq : 3].

Et le bienheureux est celui qui désire la miséricorde d'Allah, a peur de Son châtiment, et se soumet et s'abaisse dans l'adoration de son Seigneur ; et les maisons des prophètes furent décrites par ces éloges prophétiques, Allah (qu'Il soit glorifié) a dit au sujet de Zakaria et de sa famille :

{Ils concouraient au bien et Nous invoquaient par amour et par crainte. Et ils étaient humbles devant Nous} [Al-Anbiyah : 90].

Et les messagers sont toujours les premiers à désirer ce qui est auprès d'Allah, Il a dit (qu'Il soit glorifié et exalté) à Son prophète Mohammed (qu'Allah prie sur lui et le salue) :

{Et à ton Seigneur aspire} [Ach-Charh : 8]

Louange à ALLAH , que la prière et le salut soient sur le prophete, sur sa fammille, sur ses compagnons et sur tous ceux qui le suivront jusqu’au jour dernier !

Chers fidèles, l’importance du tawhid apparait à travers ce qui suit :

1- Il est le but pour lequel Allah a créé les êtres :

(وما خلقت الجن والإنس إلا ليعبدون) [ سورة الذاريات - الآية 56 ]

« Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils m’adorent »

La sagesse qui a donc présidée à la création des djinns et des hommes est qu’ils ont été uniquement créés pour l’adoration d’Allah seul, sans associé. Par ailleurs, Allah se passe de leur adoration ; c’est plutôt eux qui ont besoin de l’adoration car ce sont les indigents qui ont besoin d’Allah.

De plus, le besoin que le serviteur éprouve pour son seigneur et qui consiste à ce qu’il l’adore, sans lui donner quelque associé, est plus important que son besoin d’eau et de nourriture.

En vérité lorsque le cœur goûte à la saveur de l’adoration d’Allah et de la sincérité envers lui, il ne trouvera jamais rien de plus agréable et de plus délicieux que cela. Qu’Allah nous accorde ce degré de foi.

2- L’objectif de l’envoie de messagers sur toute communauté et de la révélation de livres célestes est de confirmer qu’Allah est le seul digne d’adoration. Comme il le dit :

(ولقد بعثنا في كل أمة رسولا أن اعبدوا الله واجتنبوا الطاغوت) [ سورة النحل - الآية 36 ]

« Nous avons envoyé dans chaque communauté un messager pour leur dire : adorez Allah seul et écartez-vous du taghout »

Le taghout : fausse divinité et c’est tout ce qu’on adore en dehors d’Allah.

Il est bon de préciser ici que le mot divinité الاه désigne tout ce qu’on adore.

De ce fait, quiconque adore quelque chose l’a en effet adopté comme divinité: que cette chose soit concrète ou abstraite. C’est pourquoi le Coran a appelé la passion de l’homme par divinité dans le verset suivant :

(أفرأيت من اتخذ إلهه هواه وأضله الله على علم وختم على سمعه وقلبه وجعل على بصره غشاوة فمن يهديه من بعد الله أفلا تذكرون) [ سورة الجاثية - الآية 23 ]

« Vois-tu celui qui a pris sa passion pour sa propre divinité et Allah l’égare sciemment, et scelle son ouï et son cœur et étend un voile sur sa vue. Qui d’autre peut le guider après Allah. Ne vous rappelez-vous donc pas ? »

Ailleurs, il dit en parlant des chrétiens comment ils ont déifié leurs moines et rabbins ; quand ils ont suivi la législation et le jugement au détriment de la loi d’Allah.

Un jour, Adi ibn Hatim (RA) compagnon du Prophète PSL et ancien chrétien converti à l’Islam entendit le Prophète réciter le verset coranique qui parle de l’attitude des chrétiens à l’égard de leurs moines et rabbin. Allah dit :

(اتخذوا أحبارهم ورهبانهم أربابا من دون الله) [ سورة التوبة - الآية 31 ]

« Ils ont pris leurs Rabbin et Moines comme seigneur en dehors d’Allah. »

Adi dit alors : « en vérité nous ne les adorons pas ». Le prophète PSL se tourna alors vers lui et dit : « n’ont-ils pas déclaré illicite (haram) ce qu’Allah a rendu licite (halal) – épouser plus d’une femme, interdire aux prêtres de se marier et de défendre le divorce en général- et que vous avez tous fait de même. Et n’ont-ils pas rendu halal ce qu’Allah a rendu haram (consommation du porc, du sang et de l’alcool) et vous les avez tous suivi ». Il répondit : « c’est exactement ça que nous avons fait ». Le Prophète dit alors : « c’était de cette manière que vous les adoriez ». Tirmizy

3- La première obligation qui incombe à toute personne est la foi en la divinité d’Allah telle que cela est reporté dans la recommandation que le Messager d’Allah PSL fit à Mou’anz lorsqu’il l’envoya au Yémen :

« Tu vas rencontrer des gens du livre, que la première chose à laquelle tu les invites soit l’attestation qu’il n’y a de divinité digne d’adoration qu’Allah ». C’est-à-dire invite-les à vouer toutes les formes d’adoration exclusivement à Allah.

Ainsi, la foi en la divinité c’est la reconnaissance qu’Allah seul mérite l’adoration , sans associé. Lui qui est adoré par amour et vénération. Il faut vouer exclusivement toutes les formes d’adoration à Allah. Que ce soit celles effectuées par le cœur, comme l’amour, la peur, la crainte, l’espoir, le désir, la confiance,… ou celles effectuées par les membres : invocations, l’appel à l’aide, l’imploration du secours, le vœu, l’immolation des offrandes, le serment de l’humanité…