(At-tawakkoul) Avoir totale confiance en Allah, une dimension forte de la foi musulmane

description de la leçon

La confiance en Dieu (qu’Il soit exalté) est une noble requête. C’est un ordre émanant de Dieu (qu’Il soit exalté) envers ses serviteurs croyants. Et Allah leur a ordonné cela dans toutes les situations. La sincérité est une parfaite illustration de la dévotion du cœur envers Allah le Tout Puissant dans l’attraction des intérêts et la poussée de ce qui nuit. Et si le serviteur donnait toute sa confiance à son seigneur, Ce dernier Lui aurait donné avec suffisance et Lui accorder des dons, comme Il le fait avec les oiseux et bétails.

Louange à Allah ! Nous Le louons, cherchons secours auprès de Lui et sollicitons son pardon. Nous nous réfugions auprès d’Allah contre nos mauvais penchants et nos mauvaises actions. Quiconque est guidé par Allah, rien ne pourra l’égarer et quiconque est abandonné par Allah, rien ne pourra le guider. Nous attestons qu’il n’y a de divinité qu’Allah sans associé et nous attestons que Mouhammad (PSL) est son serviteur et envoyé. Nous louons notre Seigneur qui aime les serviteurs qui s’en remettent à Lui en toute confiance et Lui demandons d’aider à faire nôtres, les qualités des moutawakkiloun.

(فَمَا أُوتِيتُم مِّن شَيْءٍ فَمَتَاعُ الْحَيَاةِ الدُّنْيَا وَمَا عِندَ اللَّهِ خَيْرٌ وَأَبْقَى لِلَّذِينَ آمَنُوا وَعَلَى رَبِّهِمْ يَتَوَكَّلُونَ)

« Tout ce qui vous a été donné [comme bien] n'est que jouissance de la vie présente; mais ce qui est auprès de Dieu est meilleur et plus durable pour ceux qui ont cru et qui placent leur confiance en leur Seigneur » (S42, V36)

Serviteurs d’Allah !

Pour avoir une vie heureuse ici-bas et dans l’au-delà, il importe de s’atteler à établir des relations saines avec notre Seigneur, notre propre personne et nos prochains. Il faut même y ajouter les relations de bienfaisance à l’égard des créatures non humaines. Le sujet que ce sermon va aborder concerne le tawakkoul, une dimension forte de la relation avec notre Seigneur. Toutefois, il est bon d’avoir une bonne compréhension du tawakkoul pour qu’elle soit profitable aux croyants dans les deux vies.

L’importance du tawakkoul ressort de ce hadith, même si dans le cas cité, il s’agit de la recherche des moyens de subsistance, c'est-à-dire une modalité parmi d’autres de cette vertu spirituelle : « Si vous faites montre d’une vraie confiance en Allah, Il vous donnera des moyens de subsistance comme Il le fait en faveur de l’oiseau. Celui-ci se lève tôt le matin, le ventre vide et revient rassasié » Avoir totale confiance en Allah, s’en remettre à Lui en tout, c’est de la part du croyant, faire preuve de foi solide en la toute Puissance divine. C’est orienter ton cœur entièrement vers Allah et par la même occasion, attester des limites des créatures quant à la satisfaction de tes besoins, d’où la formule consacrée en islam en toute circonstance et particulièrement en temps de difficulté : « la hawla wa la quwwata illa billah » ; il n’y a de puissance et de force qu’en Allah.

Lors de la confrontation d’Uhud, les compagnons firent preuve de tawakkoul dans des difficultés extrêmes. Après avoir essuyé une première attaque désastreuse qui s’est soldée par des dizaines de morts et blessés dans leurs rangs, ils entendirent dire que les ennemis préparaient une deuxième attaque pour leur porter le coup de grâce. Dans une situation si critique, où tout les incitait à renoncer et à fuir, ils s’en remirent à Allah, profondément animés dans cette attitude par le tawakkoul. Ils se remirent debout autant que faire se peut, prêts à combattre à nouveau. Le Coran a immortalisé ce bel exemple de tawakkoul et annoncé tout le profit que les compagnons en tirèrent en ces termes :

(الَّذِينَ اسْتَجَابُواْ لِلّهِ وَالرَّسُولِ مِن بَعْدِ مَا أَصَابَهُمُ الْقَرْحُ لِلَّذِينَ أَحْسَنُواْ مِنْهُمْ وَاتَّقَواْ أَجْرٌ عَظِيمٌ (172) الَّذِينَ قَالَ لَهُمُ النَّاسُ إِنَّ النَّاسَ قَدْ جَمَعُواْ لَكُمْ فَاخْشَوْهُمْ فَزَادَهُمْ إِيمَاناً وَقَالُواْ حَسْبُنَا اللّهُ وَنِعْمَ الْوَكِيلُ (173) فَانقَلَبُواْ بِنِعْمَةٍ مِّنَ اللّهِ وَفَضْلٍ لَّمْ يَمْسَسْهُمْ سُوءٌ وَاتَّبَعُواْ رِضْوَانَ اللّهِ وَاللّهُ ذُو فَضْلٍ عَظِيمٍ (174))

« Ceux qui, quoiqu'atteints de blessure, répondirent à l'appel de Dieu et du Messager, il y aura une énorme récompense pour ceux d'entre eux qui ont agi en bien et pratiqué la piété. Certes ceux auxquels l'on disait : "Les gens se sont rassemblés contre vous; craignez-les" - cela accrut leur foi - et ils dirent : "Dieu nous suffit; Il est notre meilleur garant". Ils revinrent donc avec un bienfait de la part de Dieu et une grâce. Nul mal ne les toucha et ils suivirent ce qui satisfait Dieu. Et Dieu est Détenteur d'une grâce immense. » (S3, V172-174)

Serviteurs d’Allah !

Le tawakkoul est une sorte d’alliance solide entre le fidèle et son Seigneur qui atteste de la véracité de la foi et procure quiétude et tranquillité dans le tréfonds du cœur du croyant. Cependant, le tawakkoul n’a rien à voir avec le renoncement « Ceux qui, quoiqu'atteints de blessure, répondirent à l'appel de Dieu et du Messager », c’est plutôt une espérance à toute épreuve qui accompagne l’action. C’est une résolution ferme que rien ne peut annihiler. Rien ne protège le croyant de l’injustice des superbes de ce monde ici-bas, ni contre le désespoir qui paralyse toute action, si ce n’est le tawakkoul, une totale confiance au Vivant qui jamais ne somnole, ne dort, et ne meurt. Loin de signifier l’inaction, le tawakkoul est un supplément à l’investissement du croyant dans toute action à sa portée et dans le respect du licite. Belle administration de la preuve, ce verset qui intime l’ordre au prophète de prendre toutes les mesures idoines et de s’en remettre à Allah pour le résultat :

(فَبِمَا رَحْمَةٍ مِّنَ اللّهِ لِنتَ لَهُمْ وَلَوْ كُنتَ فَظّاً غَلِيظَ الْقَلْبِ لاَنفَضُّواْ مِنْ حَوْلِكَ فَاعْفُ عَنْهُمْ وَاسْتَغْفِرْ لَهُمْ وَشَاوِرْهُمْ فِي الأَمْرِ فَإِذَا عَزَمْتَ فَتَوَكَّلْ عَلَى اللّهِ إِنَّ اللّهَ يُحِبُّ الْمُتَوَكِّلِينَ (159) إِن يَنصُرْكُمُ اللّهُ فَلاَ غَالِبَ لَكُمْ وَإِن يَخْذُلْكُمْ فَمَن ذَا الَّذِي يَنصُرُكُم مِّن بَعْدِهِ وَعَلَى اللّهِ فَلْيَتَوَكِّلِالْمُؤْمِنُونَ (160))

« C'est par quelque miséricorde de la part de Dieu que Tu (Muhammad) as été si doux envers eux ! Mais si Tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage. Pardonne-leur donc, et implore pour eux le pardon (de Dieu). Et consulte-les à propos des affaires; puis une fois que tu t'es décidé, confie-toi donc à Dieu, Dieu aime, en vérité, ceux qui Lui font confiance. Si Dieu vous donne Son secours, nul ne peut vous vaincre. S'Il vous abandonne, qui donc après Lui vous donnera secours ? C'est à Dieu que les croyants doivent faire confiance.» (S3, V159-160)

Ibn ‘abâs rapporte que le prophète lui dit un jour ceci : « O jeune homme, je vais t`enseigner quelques préceptes. Observe les commandements de Dieu, il te protègera. Observe les commandements de Dieu, tu Le trouveras devant toi. Lorsque tu as à demander quelque chose, demande à Allâh. Lorsque tu as à implorer assistance, implore assistance auprès d`Allâh. Sache que si la communauté est d`accord, à l`unanimité, pour te faire quelque bien, cela ne te profitera que dans la mesure où Allâh te l`aurait assigné, et si elle est d`accord à l`unanimité pour te causer quelque tort, tu n`en pâtiras en rien, sinon dans la mesure où Allâh en aurait ainsi décidé à ton encontre. Certes, les calames (plumes) sont levés et l`encre des feuillets a séché».

Celui qui sait que seul Dieu peut porter un secours absolu, ne se préoccupe pas des humeurs des gens. Le hadith dit : « Celui qui cherche à satisfaire les gens au prix de la colère de Dieu, alors Dieu l’abandonne au bon vouloir de ceux-ci. Quiconque en cherchant l’agrément de Dieu provoque la colère des gens, Allah le protégera des méfaits de ces derniers »

Serviteurs d’Allah !

Sans le tawakkoul en Allah, l’individu est perdu face à ses angoisses vis-à-vis de son avenir professionnel par exemple, de sa vie familiale, face à la peur de l’échec, aux problèmes de santé et autres. Le tawakkoul est une partie intégrante de la foi en ce qu’elle traduit chez celui qui le possède, la certitude que seul Allah contrôle le cours des choses et que Lui seul, en premier et dernier ressort peut provoquer une nuisance ou apporter un profit aux créatures.

Imbu d’une telle vertu, le croyant s’en remet totalement à la volonté d’Allah et reste confiant en sa miséricorde, sa puissance, sa sagesse et sa justice. C’est pourquoi la foi n’est pas complète sans le tawakkoul. Pour preuve, l’absence de tawakkoul chez les fils d’Israel qui étaient avec Moussa l’envoyé d’Allah, les conduisit à nombre de tribulations:

(يَا قَوْمِ ادْخُلُوا الأَرْضَ المُقَدَّسَةَ الَّتِي كَتَبَ اللّهُ لَكُمْ وَلاَ تَرْتَدُّوا عَلَى أَدْبَارِكُمْ فَتَنقَلِبُوا خَاسِرِينَ (21) قَالُوا يَا مُوسَى إِنَّ فِيهَا قَوْماً جَبَّارِينَ وَإِنَّا لَن نَّدْخُلَهَا حَتَّىَ يَخْرُجُواْ مِنْهَا فَإِن يَخْرُجُواْ مِنْهَا فَإِنَّا دَاخِلُونَ (22) قَالَ رَجُلاَنِ مِنَ الَّذِينَ يَخَافُونَ أَنْعَمَ اللّهُ عَلَيْهِمَا ادْخُلُواْ عَلَيْهِمُ الْبَابَ فَإِذَا دَخَلْتُمُوهُ فَإِنَّكُمْ غَالِبُونَ وَعَلَى اللّهِ فَتَوَكَّلُواْ إِن كُنتُم مُّؤْمِنِينَ (23) قَالُواْ يَا مُوسَى إِنَّا لَن نَّدْخُلَهَا أَبَداً مَّا دَامُواْ فِيهَا فَاذْهَبْ أَنتَ وَرَبُّكَ فَقَاتِلا إِنَّاهَاهُنَا قَاعِدُونَ (24) قَالَ رَبِّ إِنِّي لا أَمْلِكُ إِلاَّ نَفْسِي وَأَخِي فَافْرُقْ بَيْنَنَا وَبَيْنَ الْقَوْمِ الْفَاسِقِينَ (25) قَالَ فَإِنَّهَا مُحَرَّمَةٌ عَلَيْهِمْ أَرْبَعِينَ سَنَةً يَتِيهُونَ فِي الأَرْضِ فَلاَ تَأْسَ عَلَى الْقَوْمِ الْفَاسِقِينَ (26))

« Ô mon peuple ! Entrez dans la terre sainte que Dieu vous prescrit. Et ne revenez point sur vos pas [en refusant de combattre] car vous retourneriez perdants. Ils dirent : "Ô Moïse, il y a là un peuple de géants. Jamais nous n'y entrerons jusqu'à ce qu'ils en sortent. S'ils en sortent, alors nous y entrerons". Deux hommes d'entre ceux qui craignaient Dieu et qui étaient comblés par Lui de bienfaits dirent : "Entrez chez eux par la porte; puis quand vous y serez entrés, vous serez sans doute les dominants. Et c'est en Dieu qu'il faut avoir confiance, si vous êtes croyants". Ils dirent : "Moïse ! Nous n'y entrerons jamais, aussi longtemps qu'ils y seront. Va donc, toi et ton Seigneur, et combattez tous deux. Nous restons là où nous sommes". Il dit : "Seigneur ! Je n'ai de pouvoir, vraiment, que sur moi- même et sur mon frère : sépare-nous donc de ce peuple pervers". Il (Dieu) dit : "Eh bien, ce pays leur sera interdit pendant quarante ans, durant lesquels ils erreront sur la terre. Ne te tourmente donc pas pour ce peuple pervers".» (S5, V22-26)

Dans un autre verset, il est dit :

(يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ اذْكُرُواْ نِعْمَتَ اللّهِ عَلَيْكُمْ إِذْ هَمَّ قَوْمٌ أَن يَبْسُطُواْ إِلَيْكُمْ أَيْدِيَهُمْ فَكَفَّ أَيْدِيَهُمْ عَنكُمْ وَاتَّقُواْ اللّهَ وَعَلَى اللّهِ فَلْيَتَوَكَّلِ الْمُؤْمِنُونَ)

« Ô les croyants ! Rappelez-vous le bienfait de Dieu à votre égard, le jour où un groupe d'ennemis s'apprêtait à porter la main sur vous (en vue de vous attaquer) et qu'Il repoussa leur tentative. Et craignez Dieu. C'est en Dieu que les croyants doivent mettre leur confiance. » (S5, V11)

C’est ainsi que le coran annonce la bonne nouvelle aux imbus de tawakkoul en termes de privilèges, de bénédiction et de soutien indéfectible :

(وَمَن يَتَّقِ اللَّهَ يَجْعَل لَّهُ مَخْرَجاً (2) وَيَرْزُقْهُ مِنْ حَيْثُ لَا يَحْتَسِبُ وَمَن يَتَوَكَّلْ عَلَى اللَّهِ فَهُوَ حَسْبُهُ إِنَّ اللَّهَ بَالِغُ أَمْرِهِ قَدْ جَعَلَ اللَّهُ لِكُلِّ شَيْءٍ قَدْراً (3))

« Et quiconque craint Dieu, il lui donnera une issue favorable, et lui accordera Ses dons par [des moyens] sur lesquels il ne comptait pas. Et quiconque place sa confiance en Dieu, Il [Dieu] lui suffit. Dieu atteint ce qu'Il Se propose, et Dieu a assigné une mesure à chaque chose. » (S65, V2 - 3)

Serviteurs d’Allah !

Bien compris, aucun verset du Coran ne fait du tawakkoul, un synonyme du renoncement, de la paresse et de l’inaction. Rappelez-vous de deux exemples : Au prophète, il est dit :

(وَشَاوِرْهُمْ فِي الأَمْرِ فَإِذَا عَزَمْتَ فَتَوَكَّلْ عَلَى اللّهِ إِنَّ اللّهَ يُحِبُّ الْمُتَوَكِّلِينَ)

« Et consulte-les à propos des affaires; puis une fois que tu t'es décidé, confie-toi donc à Dieu, Dieu aime, en vérité, ceux qui Lui font confiance »

Tout dans ce verset incite à l’effort de concertation d’abord sur les voies et moyens pour atteindre le ou les objectifs fixés. Il y a donc place à la créativité humaine dans les domaines où elle peut s’exercer. Ensuite, c’est l’étape de la décision et ensuite seulement, le verset mentionne le tawakkoul qui traduit l’humilité du croyant qui sait que le résultat final est entre les mains d’Allah. Dans l’autre exemple, la fronde des Banu israil, il est dit :

(ادْخُلُواْ عَلَيْهِمُ الْبَابَ فَإِذَا دَخَلْتُمُوهُ فَإِنَّكُمْ غَالِبُونَ وَعَلَى اللّهِ فَتَوَكَّلُواْ إِن كُنتُم مُّؤْمِنِينَ)

« "Entrez chez eux par la porte; puis quand vous y serez entrés, vous serez sans doute les dominants. Et c'est en Dieu qu'il faut avoir confiance, si vous êtes croyants".»

Il leur a été juste demandé d’entrer sans trop être regardant sur la puissance physique des occupants, mais ils manquèrent de confiance en Allah et tournèrent en rond dans le désert.

Est véritablement croyant, celui qui déploie l’effort qui sied selon ses capacités, pour atteindre le but visé, qui reste reconnaissant à Allah si son projet se réalise dans les meilleures conditions, et qui reste persévérant si son souhait ne s’est pas réalisé, sans perdre le moindre espoir sur la miséricorde d’Allah et sa sagesse.

(كُتِبَ عَلَيْكُمُ الْقِتَالُ وَهُوَ كُرْهٌ لَّكُمْ وَعَسَى أَن تَكْرَهُواْ شَيْئاً وَهُوَ خَيْرٌ لَّكُمْ وَعَسَى أَن تُحِبُّواْ شَيْئاً وَهُوَ شَرٌّ لَّكُمْ وَاللّهُ يَعْلَمُ وَأَنتُمْ لاَ تَعْلَمُونَ)

« Le combat vous a été prescrit alors qu'il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose alors qu'elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu'elle vous est mauvaise. C'est Dieu qui sait, alors que vous ne savez pas. » (S2, V216).

Il faut se garder de confondre comme c’est le cas chez nombre de musulmans le tawakkoul à la résignation et la lâcheté. Cette attitude relève par ailleurs d’une crise globale et profonde de compréhension des textes révélés au sein des musulmans et qui n’épargne que celui qu’Allah a voulu préserver.

Serviteurs d’Allah !

Le Coran et les hadiths incitent à aller jusqu’au bout de l’effort humain dans tout ce qui en relève conformément aux lois divines en la matière. Les versets suivants montrent bien qu’il n’est nullement légitime de se baser sur de fausses interprétations des textes révélés pour ne pas agir : le premier a trait à des préoccupations sécuritaires :

(يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ خُذُواْ حِذْرَكُمْ فَانفِرُواْ ثُبَاتٍ أَوِ انفِرُواْ جَمِيعاً)

« Ô les croyants ! Prenez vos précautions et partez en expédition par détachements ou en masse. » (S4, V71)

Le deuxième est relatif à la recherche de moyens de subsistance :

(يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِذَا نُودِي لِلصَّلَاةِ مِن يَوْمِ الْجُمُعَةِ فَاسْعَوْا إِلَى ذِكْرِ اللَّهِ وَذَرُوا الْبَيْعَ ذَلِكُمْ خَيْرٌ لَّكُمْ إِن كُنتُمْ تَعْلَمُونَ (9) فَإِذَا قُضِيَتِ الصَّلَاةُ فَانتَشِرُوا فِي الْأَرْضِ وَابْتَغُوا مِن فَضْلِ اللَّهِ وَاذْكُرُوا اللَّهَ كَثِيراً لَّعَلَّكُمْ تُفْلِحُونَ (10))

« Ô vous qui avez cru ! Quand on appelle à la Salat du jour du Vendredi, accourez à l'invocation de Dieu et laissez tout négoce. Cela est bien meilleur pour vous, si vous saviez ! 10. Puis quand la Salat est achevée, dispersez-vous sur la terre, et recherchez [quelque effet] de la grâce de Dieu, et invoquez beaucoup Dieu afin que vous réussissiez. » (S62, V9-10).

Le troisième affirme l’impératif du changement de soi qui est en étroite relation avec l’action divine :

(لَهُ مُعَقِّبَاتٌ مِّن بَيْنِ يَدَيْهِ وَمِنْ خَلْفِهِ يَحْفَظُونَهُ مِنْ أَمْرِ اللّهِ إِنَّ اللّهَ لاَ يُغَيِّرُ مَا بِقَوْمٍ حَتَّى يُغَيِّرُواْ مَا بِأَنْفُسِهِمْ وَإِذَا أَرَادَ اللّهُ بِقَوْمٍ سُوءاً فَلاَ مَرَدَّ لَهُ وَمَا لَهُم مِّن دُونِهِ مِن وَالٍ)

« Il [l'homme] a par devant lui et derrière lui des Anges qui se relaient et qui veillent sur lui par ordre de Dieu. En vérité, Dieu ne modifie point l'état d'un peuple, tant que les [individus qui le composent] ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes. Et lorsque Dieu veut [infliger] un mal à un peuple, nul ne peut le repousser : ils n'ont en dehors de lui aucun protecteur. » (S13, V11)

Seigneur ! Compte-nous parmi les serviteurs qui s’efforcent de Te faire totalement confiance et qui par ta grâce, finissent par être des moutawakkiloun !

Seigneur ! Fais-nous aimer, Te faire confiance et détester ne pas s’en remettre entièrement à Toi !

Seigneur ! Fais-nous bénéficier des fruits de l’arbre du tawakkoul en toute circonstance.