L’INTERDICTION DE LA CONJECTURE

description de la leçon

L’Islam a accordé un intérêt au renforcement des liens de fraternité entre les musulmans. Il a appelé à tout ce qui facilite cela comme la salutation. Il a mis en garde contre tout ce qui nuit à cette fraternité comme la médisance et l’hypocrisie entre les musulmans etc. La médisance est un moyen qui favorise l’adversité et la dislocation des ménages et la destruction de la fraternité Islamique, ayez confiance en vos frères.

Toutes les louanges sont à Allah, nous Le louons, demandons son aide et implorons son pardon. Quiconque Allah guide nul ne pourra l’égarer et quiconque Il laisse égaré nul ne pourra le guider. J’atteste qu’il n y a de divinité digne d’adoration si ce n’est ALLAH, j’atteste que Mouhammad est Son Serviteur et Messager. Que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Lui, sur sa famille, sur ses compagnons et sur tous ceux qui suivront sa voie jusqu’au jour de la résurrection.

Frères et sœurs en la foi !

Craignez Allah et méfiez-vous des causes de Sa colère, car il n'y a de refuge, ni de salut que vers Lui ; et retournez à Lui, placez votre confiance en Lui, et accomplissez vos actes pour Lui, ainsi vous obtiendrez la réussite dans ce monde et dans l'autre.

En effet suivre les pas des pieux prédécesseurs de cette communauté est le meilleur chemin pour obtenir la satisfaction d'Allah et entrer dans la demeure de Sa générosité à côté de Ses bien aimés et de Ses meilleures créatures. Et Allah (qu'Il soit exalté) a recommandé à Son Messager (qu'Allah prie sur lui et le salue) de suivre les chemins des prophètes et des messagers qui l'ont précédé et de les imiter dans ce vers quoi Allah les a guidés comme vérité, signes clairs et guidés ; Il a dit (que Son nom soit glorifié) : {Voilà ceux qu'Allah a guidés : suis donc leur direction}.

La plus belle qualité des gens de la foi est leur attention complète pour suivre le chemin de la bienfaisance dans toutes leurs affaires, et la méfiance de tomber dans l'abîme qui correspond à nuire aux croyants et aux croyantes, ni par la langue, ni par les actes; ainsi cette conduite élevée et ce bon comportement, ils les ont eus grâce à ce que leur Seigneur le Très Haut (qu'Il soit glorifié) leur a inculqué lorsqu'Il leur a fait savoir que le lien entre les croyants est un lien d’amour fraternel: {Les croyants ne sont que des frères}.

Et la fraternité signifie : se témoigner réciproquement de la compassion, avoir de l'amitié les uns pour les autres, avoir de la sympathie les uns à l'égard des autres, et accomplir les droits les uns envers les autres, comme il est mentionné dans le hadith rapporté par Al-Boukhari et Mouslim, d'après Abdoullah ibn Omar (qu'Allah soit satisfait de lui et de son père), le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Le musulman est le frère du musulman, il n'est pas injuste envers lui et il ne l'abandonne pas lorsqu'il a besoin de lui ; et quiconque aide son frère, Allah l'aide ; quiconque dissipe le tourment d'un musulman, Allah lui dissipera un tourment parmi les tourments du jour du jugement ; et quiconque cache les défauts d'un musulman, Allah cachera ses défauts le jour du jugement).

Et la fraternité signifie aussi : s'abstenir de nuire, car le véritable musulman est celui dont sa pratique de l'Islam est complète en évitant de nuire aux gens avec sa langue et sa main, et ce qui ressemble à cela ; comme il est mentionné dans le hadith rapporté par Al-Boukhari (qu'Allah lui fasse miséricorde), d'après Abdoullah ibn Amr ibn Al-Aass (qu'Allah soit satisfait de lui et de son père) Me Messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Le véritable musulman est celui qui ne nuit pas aux musulmans avec sa langue et sa main ; et le véritable émigré est celui qui émigre ce qu’Allah a interdit).

Et si nuire aux gens avec la langue et la main se présente sous plusieurs formes et plusieurs aspects, l'aspect le plus horrible est de nuire avec la langue et la main ensemble : comme celui qui décrit le croyant par de mauvaises qualités alors que ce n'est pas vrai, en disant cela avec sa langue et en l'écrivant avec sa main afin que le tort qu'il lui cause soit plus grand, qu'il ait un effet plus important et qu'il soit plus difficile à repousser. C'est la raison pour laquelle la menace claire et dure est venue contre quiconque nuit à un croyant, en disant à son sujet ce qui n'est pas vrai, et ceci dans ce qu'a rapporté l'Imam Ahmed dans son "Mousnad", Abou Daoud dans ses "Sounanes", et Al-Hakim dans son "Moustad'rak", d'après le hadith d'Abdoullah ibn Omar (qu'Allah soit satisfait de lui et de son père) dans lequel est mentionnée la parole suivante du Messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) :

(Quiconque dit au sujet d'un croyant ce qui n'est pas vrai, sera emprisonné dans les déchets des gens de l'Enfer, jusqu'à ce qu'il sorte de ce qu'il a dit) ; et (jusqu'à ce qu'il sorte de ce qu'il a dit) : signifie jusqu'à qu'Allah lui pardonne ou jusqu'à ce qu'il demande au croyant de lui pardonner ce qu'il a dit à son sujet.

Et tout comme l'on peut nuire à une personne et à des individus, il est aussi possible de nuire à un groupe de personnes, mais nuire à un groupe a un effet plus important et engendre des préjudices plus grands, à cause de sa généralité et parce que ce crime englobe un groupe de personnes.

Chers fidèles !

Al-Boukhari et Mouslim ont rapporté d'après Abou Houréïra (qu'Allah soit satisfait de lui) la parole du Messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) :

(Quiconque croit en Allah et au jour du jugement, doit alors dire du bien ou se taire).

Ce hadith établit les règles du salut de la société et implante les bases de la vie heureuse et, et un savant disait en ce sens :

-"Lorsque l'homme parle, il doit dire du bien, et qu'il prenne l'habitude de ne prononcer que de belles paroles, car dire ce que l'on pense d'une bonne manière est une conduite élevée qu'Allah a ordonnée aux gens de toutes les religions".

Et le Coran a expliqué que la bonne parole fait partie de la réalité de l'engagement qui fut pris avec les fils d'Israël à l'époque de Moïse (que la paix soit sur Lui) :

وَإِذْ أَخَذْنَا مِيثَاقَ بَنِي إِسْرَائِيلَ لاَ تَعْبُدُونَ إِلاَّ اللّهَ وَبِالْوَالِدَيْنِ إِحْسَاناً وَذِي الْقُرْبَى وَالْيَتَامَى وَالْمَسَاكِينِ وَقُولُواْ لِلنَّاسِ حُسْناً وَأَقِيمُواْ الصَّلاَةَ وَآتُواْ الزَّكَاةَ

{Et [rappelle-toi], lorsque Nous avons pris l'engagement des enfants d'Israël de n'adorer qu'Allah, de faire le bien envers les pères, les mères, les proches parents, les orphelins et les nécessiteux, d'avoir de bonnes paroles avec les gens ; d'accomplir régulièrement la Salat et d'acquitter la Zakat !}. (S2 V84)

Par ailleurs l’Islam nous demande d’être de bonne foi avec les gens, éviter la conjecture, et d’avoir une parole bonne et pudique avec les amis et les ennemis, car elle ne donne que de beaux fruits. Avec les amis, elle protège leur amour, fait durer leur amitié, et elle empêche que la ruse du diable affaiblisse leur union et corrompe leur entente :

وَقُل لِّعِبَادِي يَقُولُواْ الَّتِي هِيَ أَحْسَنُ إِنَّ الشَّيْطَانَ يَنزَغُ بَيْنَهُمْ إِنَّ الشَّيْطَانَ كَانَ لِلإِنْسَانِ عَدُوّاً مُّبِيناً

{Et dis à Mes serviteurs d'exprimer les meilleures paroles, car le diable sème la discorde parmi eux. Le diable est certes, pour l'homme, un ennemi déclaré}. (S17 V53)

Donc craignez Allah – Chers musulmans !-, et suivez le chemin des meilleures créatures parmi les serviteurs d'Allah en empruntant le chemin de la bienfaisance, et en vous éloignant des chemins qui amènent à nuire aux gens par la conjecture, la calomnie…, vous serez ainsi parmi ceux qui auront le succès et la réussite dans les jardins des délices.

Allah le Très Haut dit :

وَالَّذِينَ يُؤْذُونَ الْمُؤْمِنِينَ وَالْمُؤْمِنَاتِ بِغَيْرِ مَا اكْتَسَبُوا فَقَدِ احْتَمَلُوا بُهْتَاناً وَإِثْماً مُّبِيناً

{Et ceux qui offensent les croyants et les croyantes sans qu'ils ne l'aient mérité, se chargent d'une calomnie et d'un péché évident}.

Qu’Allah protège nos langues contre les dérives de la conjecture de la calomnie et du mensonge !

Louange à Allah, que la bénédiction et le salut soient sur le messager d'Allah : En principe les musulmans sont exempts de conjectures et de calomnies. Car l'Islam est venu avec la confirmation de la justice concernant le jugement porté contre les autres : les conjectures. Il n'est donc permis à personne de porter un jugement sur une autre personne sauf en ayant l'évidence, la connaissance et la preuve ; et il n'est pas permis de se fier aux accusations gratuites et mensongères et aux suppositions, ou de prendre les informations de sources qui ne sont pas dignes de confiance (sûres), Allah (qu'Il soit exalté) a dit :

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِن جَاءكُمْ فَاسِقٌ بِنَبَأٍ فَتَبَيَّنُوا أَن تُصِيبُوا قَوْماً بِجَهَالَةٍ فَتُصْبِحُوا عَلَى مَا فَعَلْتُمْ نَادِمِينَ

{ô vous qui avez cru ! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair [de crainte] que par inadvertance vous ne portiez atteinte à des gens et que vous ne regrettiez par la suite ce que vous avez fait} [Les appartements : 6].

Et Allah (qu'Il soit exalté) a dit :

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اجْتَنِبُوا كَثِيراً مِّنَ الظَّنِّ إِنَّ بَعْضَ الظَّنِّ إِثْمٌ

{ô vous qui avez cru ! Evitez de trop conjecturer [sur autrui] car une partie des conjectures est un péché} [Les appartements : 12].

Et porter des jugements très facilement sur des individus ou des groupes sans aucune évidence et aucune preuve, correspond à sortir du chemin de l'Islam concernant le jugement de valeur porté sur les autres, et il y a en cela une injustice et un abus, alors qu’Allah (qu'Il soit exalté) a dit :

وَإِذَا قُلْتُمْ فَاعْدِلُواْ

{Et quand vous parlez, soyez équitables} [Les bestiaux : 152].

Et Il a dit (qu'Il soit exalté] :

وَلاَ يَجْرِمَنَّكُمْ شَنَآنُ قَوْمٍ عَلَى أَلاَّ تَعْدِلُواْ اعْدِلُواْ هُوَ أَقْرَبُ لِلتَّقْوَى

{Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injuste. Pratiquez l'équité : cela est plus proche de la piété} [La table servie : 8].

En effet il fait partie de l'équité, le fait de mentionner les bonnes qualités de celui à propos duquel tu veux porter un jugement de valeur, et ne pas agrandir ses mauvaises actions, surtout s'il les a commises par erreur.

Et si la condamnation (la diffamation) est confirmée chez celui qui porte le jugement avec une preuve évidente, il n'y a alors aucun mal à la mentionner pour avertir contre l'erreur et exposer la vérité, mais il faut que cela soit fait d'une façon appropriée et douce qui ne crée pas l’éloignement des cœurs, et sans que cela dépasse les mesures jusqu'à dénigrer les intentions et diffamer les buts. Ad-Dhahabi (qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit en confirmant cette méthode : "Et si nous diffamions et accusions d'hérésie toute personne qui se trompe dans son effort d'interprétation en ayant une foi correcte et en ayant l'intention de suivre la vérité, peu de savants parmi les imams qui sont avec nous auraient été épargnés" [Siyare 'Aalaam An-Noubalaa" (14/374)].

Et il a dit aussi dans la biographie de Quataadah : "Et il voyait le destin, nous demandons à Allah de nous pardonner, et malgré cela, personne n'a arrêté de croire à sa sincérité, son équité et sa bonne mémorisation ; et il se peut qu'Allah pardonne à des gens comme ceux qui ont commis une hérésie (bid'âa) en voulant glorifier le Créateur, Le purifier de tout défaut, et en voulant fournir des efforts ; et Allah est un juge juste, doux envers Ses serviteurs et on ne L'interroge pas sur ce qu'Il fait. Et n'importe quel grand imam parmi les imams de la science, s'il donne beaucoup de bonnes opinions, que l'on sait qu'il recherche toujours la vérité, que sa science est grande, que son intelligence est apparue, que sa piété et sa dévotion sont connues, et qu'il suit la Sounna du prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue), son péché lui est alors pardonné, Nous ne l'accusons pas d'égarement, Nous ne le rejetons pas, et Nous n'oublions pas ses bonnes actions, Oui ; et Nous ne le suivons pas dans son hérésie et son erreur, et Nous souhaitons qu'il se repente de cela" ["Siyare 'Aalaam An-Noubalaa" (5/271)].