SIGNIFICATION DE L’ADORATION EN ISLAM

description de la leçon

Le concept d’adoration dans la législation islamique est générique et renferme tout bon acte dans la religion que dans le profane. En réalité le terme réuni tout propos et action que Dieu aime. Le musulman sait pertinemment qu’il est un esclave de Dieu sur ce bas monde. Il s’acquitte de cette adoration pour avoir un droit chez Dieu. L’honneur et l’avantage de sa servitude est tributaire de sa façon de suivre le commandement et de s’éloigner de l’interdit dans toute ses actions religieuse que mondaines

Louange à Allah créateur de l’Univers.

Nous attestons qu’il est Unique, et n’a ni parents ni descendants. C’est Lui qui a créé le jour et la nuit de sorte qu’ils se succèdent, afin que les gens puissent se rappeler de sa grandeur, de sa puissance, …

Que Sa paix et son immense miséricorde soient sur son prophète Mouhammad, le messager véridique, qui a transmis les paroles de son Seigneur, d’une façon parfaite. Nous prions aussi pour sa famille, ses compagnons, et tous ceux qui suivront leur voie jusqu’au jour du jugement dernier.

« Ô vous qui croyez ! Craignez Allah et parlez avec droiture. Afin qu'Il améliore vos actions et vous pardonne vos péchés. Quiconque obéit à Allah et à Son messager obtient certes une grande réussite ».

Frères et sœurs en Islam, la raison de notre venue sur terre, c’est l’adoration du Tout Puissant, le Seigneur des Mondes. Allah dit :

(وما خلقت الجن والإنس إلا ليعبدون) [ سورة الذاريات - الآية 56 ]

« Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils m’adorent »

Dans l’islam, l’adoration désigne le fait de se rapprocher d’Allah en faisant ce qu’Il a ordonné et en évitant ce qu’Il a interdit. Elle inclut tout ce qu’Il aime et agrée parmi les paroles et les actes apparents et cachés.

L’esprit de l’adoration constitue la concrétisation de l’amour et de la soumission à Allah SWT.

Frères et sœurs en la foi, une adoration n’est acceptée que si deux conditions sont réunies :

- La sincérité envers Allah ;

- Le fait de se conformer au Messager d’Allah.

Cela veut dire qu’il faut absolument que l’acte d’adoration soit voué sincèrement et exclusivement à Allah et qu’elle soit conforme aux enseignements du Prophète PSL. On ne doit donc adorer qu’Allah et on ne doit l’adorer que de la manière qu’il a prescrite.

La prière, par exemple, est un acte d’adoration qui ne doit être voué qu’à Allah et de cette façon on fait preuve de sincérité. Et la prière ne doit être faite que de la manière dont elle est rapportée du Messager d’Allah. C’est-à-dire conformément à la description de sa prière, ceci est valable pour tout autre acte d’adoration.

Si une personne nous demande pourquoi ces deux conditions pour la validité de l’acte d’adoration, nous dirons que la réponse à cette question comporte plusieurs points :

1) Allah a ordonné que l’adoration lui soit exclusivement vouée : « invoquez-le sincère dans votre culte » et le fait d’adorer un autre que lui relève du polythéisme (shirk)

2) Allah s’est donné le droit exclusif de légiférer. C’est un droit qui n’appartient qu’à lui seul, et quiconque se sert de ce qu’Allah n’a pas légiféré pour son adoration a donné un associé à Allah dans sa législation.

3) Allah a parachevé pour nous la religion, celui qui invente un acte d’adoration de son propre chef, c’est qu’il rectifie (peut-être même inconsciemment) la religion d’Allah et l’accuse d’être incomplet.

4) S’il était permis aux gens d’odorer Allah avec ce qu’ils veulent et de la manière dont ils veulent, chaque personne aurait sa méthode particulière et la vie des gens deviendrait un enfer, car la discorde règnerait du fait de la divergence des goûts et des opinions alors que la religion recommande plutôt l’entente et l’harmonie.

Quant aux différents actes d’adoration, il y en a plusieurs, par exemple, la prière, la zakât, le pèlerinage à la Mecque, la bonté envers les parents, la sincérité dans la parole et l’action, la fidélité, le respect des engagements, la recommandation du bien et l’interdiction du mal, le fait de dégager l’obstacle qui se trouve sur le chemin, la bienfaisance envers les orphelins, les indigents, le voyageur qui n’a plus de provisions ou encore les animaux, etc.

Figurent également parmi les actes d’adoration l’évocation d’Allah (zikr), l’invocation, la recherche de la protection, la demande de secours, la confiance en Allah et la demande de son pardon. Il y a aussi la patience, le remerciement, la satisfaction, la crainte, l’amour, l’espoir et la pudeur.

Chers musulmans, l’adoration dans l’Islam est le but aimé par Allah. C’est ce qu’il agrée. C’est pour elle qu’Il a amené les créatures sur terre, envoyé les Messagers, fait descendre les Livres. Il a fait l’éloge de ceux qui la pratiquent et a condamné ceux qui s’enflent d’orgueil et refusent de s’y plier.

(وقال ربكم ادعوني أستجب لكم إن الذين يستكبرون عن عبادتي سيدخلون جهنم داخرين) [ سورة غافر - الآية 60 ]

« Et votre Seigneur dit : appelez-moi je vous répondrais, ceux qui par orgueil se refusent à m’adorer seront bientôt à l’enfer humiliés » .

L’adoration n’a pas été prescrite dans l’Islam pour ennuyer les hommes ni pour les mettre mal à l’aise. Elle n’a été prescrite que pour les magnifiques vertus qu’elle recèle. Et ces avantages sont si nombreux qu’il n’est pas possible de les dénombrer ni de les cerner totalement.

Parmi les vertus de l’adoration, il y a le fait qu’elle assainit les âmes, les purifie et les place au plus haut degré de la perfection humaine.

Il y a également parmi les vertus de l’adoration le fait qu’elle répond à un besoin visuel de l’homme, c’est même une nécessité impérieuse. En effet, l’homme de par sa nature faible a besoin d’Allah. De la même manière que son corps a besoin de nourriture et de boisson, son cœur et son esprit ont aussi besoin d’adorer Allah et de se tourner vers lui. Ce besoin est de loin plus important que son besoin de nourriture et de boisson. En effet, l’essence de l’individu c’est son cœur et son esprit, et ces derniers ne peuvent trouver le bonheur qu’en s’orientant vers Allah à travers l’adoration. Les cœurs ne s’apaisent donc dans cette vie que par le biais de l’évocation d’Allah (az-zikr) et de son adoration :

(الذين آمنوا وتطمئن قلوبهم بذكر الله ألا بذكر الله تطمئن القلوب) [ سورة الرعد - الآية 28 ]

« Ceux qui ont cru et dont les cœurs se tranquillisent à l’évocation d’Allah. Certes c’est par l’évocation d’Allah que se tranquillisent les cœurs ».

Si l’individu trouve le plaisir ou la joie auprès d’un autre qu’Allah, ce bonheur ne sera que de courte durée. Il se pourrait même que cette jouissance ne soit en réalité qu’une illusion.

Quant au plaisir et à la réjouissance que l’on obtient auprès d’Allah, il s’agit d’un plaisir qui ne s’interrompt jamais ; c’est la plénitude, la beauté et le plaisir véritable.

« ô vous qui avez cru ! Repentez-vous à Allah d'un repentir sincère. Il se peut que votre Seigneur vous efface vos fautes et qu'Il vous fasse entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, le jour où Allah épargnera l'ignominie au Prophète et à ceux qui croient avec lui. Leur lumière courra devant eux et à leur droite; ils diront : “Seigneur, parfais-nous notre lumière et pardonne-nous. Car Tu es Omnipotent” ».

Qu’Allah nous compte parmi Ses serviteurs qui ne cessent de l’adorer jours et nuit pour un seul but : l’agrément du Tout sachant et du Tout Sage.

O Serviteur d’Allah, ceci est un rappel pout tout individu doté d’une capacité de réflexion, Appelez donc Allah, en Lui vouant un culte exclusif. Louange à Allah, Seigneur de l'univers !

Louange à Allah qui a créé les cieux et la terre, et établi les ténèbres et la lumière. Pourtant, les mécréants donnent des égaux à leur Seigneur.

C'est Lui qui vous a l’homme d'argile; puis Il lui a décrété un terme, et il y a un terme fixé auprès de Lui. Pourtant, les gens en doutent encore !

Ils doutent des miracles de celui qui est dans les cieux et sur la terre. Qui connaît ce qu’ils cachent en eux et ce qu’ils divulguent et Il sait aussi ce qu’ils acquièrent.

Frères et sœurs en la foi, celui qui désire le bonheur éternel doit se consacrer à l’adoration exclusive d’Allah. Ainsi, les vrais adeptes de l’adoration sont-ils les gens les plus heureux et les plus épanouis ? Nul autre qu’Allah ne peut procurer la sincérité à l’individu, l’apaiser ou lui apporter le bonheur authentique.

Les vertus de l’adoration sont entre autres qu’elle facilite à l’individu la pratique du bien et l’abandon des mauvaises actions, qu’elle le console face aux malheurs, apaise ses douleurs, ainsi, il accueille tout cela avec un cœur ouvert et un esprit serein.

A travers l’adoration de son Seigneur, l’individu se libère de l’assujettissement aux créatures et ne tourne plus ses espoirs et ses craintes dans leur direction.

De cette manière, il devient un homme plein de dignité qui ne croit en rien en dehors d’Allah.

Mais la plus importante de ces vertus est sans nul doute qu’elle est le principal moyen d’obtenir la satisfaction d’Allah, de se voir accorder le Paradis et de s’échapper de l’enfer.

(فمن زحزح عن النار وأدخل الجنة فقد فاز وما الحياة الدنيا إلا متاع الغرور) [ سورة أل عمران - الآية 185 ]

« Quiconque est écarté du feu et introduit au Paradis a certes réussi. Et la vie présente n’est qu’un objet de jouissance trompeuse ».

Qu’Allah nous donne la capacité de l’adorer sans lui associer à personne, qu’Il nous donne la force d’endurer les contraintes liées à son adoration, contraintes causées par nos ennemis, notre environnement ou encore, comme souvent par notre âme, nos passions, car, l’important c’est de faire comme le prophète Youssouf (que la Paix soit sur lui) lorsqu’il disait :

(وَمَا أُبَرِّئُ نَفْسِي إِنَّ النَّفْسَ لأَمَّارَةٌ بِالسُّوءِ إِلاَّ مَا رَحِمَ رَبِّيَ إِنَّ رَبِّي غَفُورٌ رَّحِيمٌ)

« Je ne m'innocente cependant pas, car l'âme est très incitatrice au mal, à moins que mon Seigneur, par miséricorde, [ne la préserve du péché]. Mon Seigneur est certes Pardonneur et très Miséricordieux” ». (Sourate 11, verset 53.)

Seigneur, Fais de sorte qu’on soit parmi ceux-là qui, lorsqu’ils entendent des propos, l’écoutent religieusement et appliquent ce qu’il y en a de meilleur, guide nous ensuite dans le droit chemin, le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés.